Un jeune détenu du centre pénitentiaire de Plœmeur n’avait pas respecté les obligations de sa permission de sortir, à Noël dernier. Il a affirmé avoir subi des « pressions » de la part de codétenus radicalisés.

Le Lorientais de 23 ans finit de purger au centre pénitentiaire de Plœmeur une peine de 4 ans de prison pour avoir tenté de braquer une supérette.
Affecté au centre de détention, qui rassemble des détenus condamnés, ce Lorientais de 23 ans aurait été victime « de pressions de la part de codétenus radicalisés ».

C’est la raison qu’il invoque pour expliquer pourquoi, lorsqu’il bénéficie le 25 décembre dernier d’une permission de sortir, il ne retourne pas à la prison à l’heure dite.

« J’avais vraiment la pression là-bas. J’attendais que cette histoire se tasse », a-t-il déclaré ce lundi au tribunal qui le jugeait pour évasion.

Après trois semaines de cavale, il a réintégré la prison.
Le tribunal de Lorient, ce lundi, l’a condamné à quatre mois de prison.
Ouest france