🇫🇷 Le djihadiste arrêté à St-Louis en lien avec les deux détenus radicalisés de Fresnes

L’enquĂŞte menĂ©e par la DGSI a permis de rĂ©vĂ©ler un projet d’attentat fomentĂ© depuis la cellule de Charles-Henri, Camerounais considĂ©rĂ© comme un leader de l’islamisme radical, et Maxime, Français de 22 ans, deux dĂ©tenus incarcĂ©rĂ©s Ă  la maison d’arrĂŞt de Fresnes.

Riad Ben Cheick, interpellĂ© Ă  Saint-Louis, mis en examen et placĂ© en dĂ©tention provisoire pour apologie du terrorisme, aurait Ă©tĂ© en contact avec les deux dĂ©tenus.Selon les informations de la presse Ă©crite, il devait leur apporter un « soutien logistique ». 

Les deux hommes entretenaient Ă©galement des liens avec d’autres dĂ©tenus et supposĂ©ment avec Riad Ben Cheick, installĂ© depuis peu Ă  La RĂ©union. L’homme de 44 ans, condamnĂ© en mars 2015 pour participation Ă  une association de malfaiteurs en vue de la prĂ©paration d’un acte de terrorisme, avait Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ© dans une prison de la rĂ©gion parisienne. Lors de son audition mardi dernier, il a expliquĂ© projeter « se rendre en mĂ©tropole ». Charles-Henri, lui, aurait dĂ» ĂŞtre libĂ©rĂ© hier. 

Ă€ Lire :  🇲🇶 Ducos: Le surveillant pĂ©nitentiaire qui a maĂ®trisĂ© un braqueur, dĂ©corĂ© par le prĂ©fet

L’ objectif de ces détenus radicalisés: former un groupe de « combattants ». Le pôle antiterroriste de Paris pourrait reprendre l’affaire, indique le JIR.

Zinfo974

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.