🇫🇷 Le djihadiste arrêté à St-Louis en lien avec les deux détenus radicalisés de Fresnes

L’enquĂŞte menĂ©e par la DGSI a permis de rĂ©vĂ©ler un projet d’attentat fomentĂ© depuis la cellule de Charles-Henri, Camerounais considĂ©rĂ© comme un leader de l’islamisme radical, et Maxime, Français de 22 ans, deux dĂ©tenus incarcĂ©rĂ©s Ă  la maison d’arrĂŞt de Fresnes.

Riad Ben Cheick, interpellĂ© Ă  Saint-Louis, mis en examen et placĂ© en dĂ©tention provisoire pour apologie du terrorisme, aurait Ă©tĂ© en contact avec les deux dĂ©tenus.Selon les informations de la presse Ă©crite, il devait leur apporter un « soutien logistique ». 

Les deux hommes entretenaient Ă©galement des liens avec d’autres dĂ©tenus et supposĂ©ment avec Riad Ben Cheick, installĂ© depuis peu Ă  La RĂ©union. L’homme de 44 ans, condamnĂ© en mars 2015 pour participation Ă  une association de malfaiteurs en vue de la prĂ©paration d’un acte de terrorisme, avait Ă©tĂ© incarcĂ©rĂ© dans une prison de la rĂ©gion parisienne. Lors de son audition mardi dernier, il a expliquĂ© projeter « se rendre en mĂ©tropole ». Charles-Henri, lui, aurait dĂ» ĂŞtre libĂ©rĂ© hier. 

L’ objectif de ces détenus radicalisés: former un groupe de « combattants ». Le pôle antiterroriste de Paris pourrait reprendre l’affaire, indique le JIR.

Zinfo974