TouchĂ© par les inondations de 2015, le centre pĂ©nitentiaire de Saran (près d’OrlĂ©ans) attend toujours les travaux de remise en Ă©tat.

En effet malgrĂ© l’engagement de Nicole Belloubet, la ministre de la Justice l’avait Ă©crit cet Ă©tĂ© au sĂ©nateur PS du Loiret Jean-Pierre Sueur. Les travaux ne seront pas achevĂ©s pour mars 2018, ils auraient dĂ» commencer ce mois-ci.

Car le dossier a subi quelques avaries administratives. Le 4 aoĂ»t dernier, les pouvoirs publics ont lancĂ© un appel d’offres pour les travaux Ă  effectuer Ă  la prison de Saran : l’appel d’offres s’est rĂ©vĂ©lĂ© infructueux… Du coup, une procĂ©dure de marchĂ©s nĂ©gociĂ©s a Ă©tĂ© engagĂ©e auprès d’entreprises qui doivent remettre leurs devis dans les prochains jours. Dans les 2 bâtiments concernĂ©s, il faut refaire les peintures, changer les portes mais aussi rehausser la chaudière et le système Ă©lectrique pour qu’ils ne soient pas touchĂ©s en cas de nouvelle inondation. Pierre Azzopardi, de la Direction de l’Administration PĂ©nitentiaire, espère lancer ce chantier « avant la fin de l’annĂ©e ».

En attendant, la surpopulation carcĂ©rale continue et s’accĂ©lère : 420 dĂ©tenus hommes dans le bâtiment principal encore en service et qui Ă©tait conçu pour 210 places… « Evidemment, ce n’est pas une situation satisfaisante », reconnaĂ®t Pascal Vion, directeur interrĂ©gional des Services PĂ©nitentiaires.

France bleu