Il a Ă©tĂ© laissĂ© « sans eau, ni nourriture , ni sanitaire » dans une pièce du centre pĂ©nitentiaire de Valence dans la DrĂ´me le 21 septembre dernier. 

Une enquĂŞte administrative a Ă©tĂ© lancĂ©e suite Ă  la plainte d’un avocat contre « l’oubli » qu’a dĂ» subir un de ses clients, un dĂ©tenu, pendant 13 heures dans une prison de Valence dans la DrĂ´me, rapporte lundi Le DauphinĂ©. 

« Sans eau, ni sanitaire ». « Mon client est restĂ© pendant plus de 13 heures, dans une toute petite pièce sans eau, ni nourriture , ni sanitaire », a dĂ©taillĂ© au quotidien rĂ©gional Me Ivan Flaud. C’est le 21 septembre dernier que se sont dĂ©roulĂ©s ces faits qualifiĂ©s d' »inquiĂ©tants » par l’avocat. Alors en dĂ©tention provisoire au centre pĂ©nitentiaire de Valence, son client, après un parloir avec ses parents, est amenĂ© dans une pièce de transition. Le personnel du centre l’oublie alors jusqu’au lendemain 6h30. « Il a appelĂ©, frappĂ©, mais personne ne semble l’avoir entendu, ni s’être rendu compte de son absence en cellule », relate son conseil au DauphinĂ©. 

Plainte pour « dĂ©laissement ». Me Ivan Flaud a Ă©crit une lettre explicative au garde des Sceaux et au contrĂ´leur gĂ©nĂ©ral des prisons. Il a ensuite dĂ©posĂ© plainte pour « dĂ©laissement ». Le directeur du centre pĂ©nitentiaire de Valence a confirmĂ© qu’une enquĂŞte administrative Ă©tait bien en cours. 

Europe 1