Un Russe condamné à 15 ans de prison en France et qui a purgé sa peine doit désormais être renvoyé dans son pays. Problème : il a depuis été destitué de sa nationalité. Désormais apatride, il est assigné à résidence dans un hôtel de Quimper.



Il ne peut pas rester, mais ne peut pas partir… Un Russe âgĂ© de 56 ans est assignĂ© Ă  rĂ©sidence depuis vendredi dans un hĂ´tel de Quimper (Finistère). L’homme, qui a purgĂ© une peine de quinze annĂ©es de prison, aurait dĂ» ĂŞtre renvoyĂ© dans sa Russie natale. Mais il est dĂ©sormais apatride, Moscou l’ayant dĂ©chu de sa nationalitĂ©. En consĂ©quence, l’ancien dĂ©tenu reste ainsi bloquĂ© en France. 

L’homme, condamnĂ© en 2005 pour violence en rĂ©union ayant entraĂ®nĂ© la mort doit, depuis sa sortie du centre de rĂ©tention, pointer au comissariat Ă  plusieurs reprises au cours de la semaine. 

LCI