🇫🇷 Nancy-Maxéville: Prison ferme pour le faux attentat à Liège

Ce jeune prisonnier du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville avait téléphoné à la police et assuré qu’un de ses anciens codétenus allait faire sauter une bonbonne de gaz dans un train ou une gare de cette ville belge.

« Dans le contexte actuel d’état d’urgence, on ne doit rien laisser passer », tonne le procureur. « Cette dénonciation de projet d’attentat a forcément été prise très au sérieux ». Dans le box, David, 24 ans, détenu au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville. Le 27 septembre dernier, à 3 h 40, il a contacté les pompiers qui ont transféré son appel à l’hôtel de police de Lobau, à Nancy. Il a expliqué qu’il était en détention, a refusé de donner son nom et a assuré ensuite que l’un de ses anciens codétenus, un certain « Benali », allait faire sauter une bonbonne de gaz à Liège, dans un train ou une gare.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Strasbourg: Les policiers applaudis par les habitants oĂą a eu lieu l'opĂ©ration

Souci : l’administration a vĂ©rifiĂ© et David n’a jamais Ă©tĂ© en cellule avec un certain Benali. Le prĂ©sident se pose l’évidente question des soins psychiatriques : « – Vous avez dĂ©jĂ  vu quelqu’un ? ».

« – Non, mais j’ai dĂ©jĂ  Ă©tĂ© hospitalisĂ© en 2014 et 2015 ».

« Cette alerte ne repose sur rien », note le procureur. « Juste sur un imaginaire nourri par des vidéos de Daech que le prévenu doit regarder ». Il requiert un an ferme.

Le tribunal le condamne à la moitié, six mois de prison avec maintien en détention.

Est républicain

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.