🇫🇷 La moitié des 240 jihadistes de retour en France sont en prison

Sur un millier de Français partis en zone jihadiste irako-syrienne, environ 300 y ont trouvĂ© la mort et 700 adultes (dont 300 femmes) s’y trouve encore. Plus de 240 personnes ont regagnĂ© la France depuis les zones de combats jihadistes de Syrie et d’Irak depuis 2012, dont une majoritĂ© sont en prison, a dĂ©clarĂ© jeudi 26 octobre au SĂ©nat le ministre de l’IntĂ©rieur, GĂ©rard Collomb.

InterrogĂ© par la sĂ©natrice centriste Nathalie Goulet, pour qui les retours de jihadistes en France et en Europe depuis la Syrie et l’Irak « constituent une cause d’inquiĂ©tude Ă  bref, moyen et long terme », GĂ©rard Collomb a jugĂ© que « ce problème » Ă©tait « parfaitement pris en charge aujourd’hui » en France.

« Plus de 240 majeurs et plus de 50 mineurs, dont la plupart ont moins de 12 ans », « sont revenus depuis 2012 sur le sol français », a dĂ©taillĂ© le ministre. Depuis 2015, les femmes, hommes majeurs et les « quelques mineurs combattants » sont systĂ©matiquement placĂ©s en garde Ă  vue, et une très grande majorité », « plus de 130, est actuellement en prison », a-t-il ajoutĂ©. Les autres, en libertĂ©, « sont tous l’objet d’un suivi administratif » (services de renseignements) ou « judiciaire ».

Huffingtonpost