🇫🇷 La moitié des 240 jihadistes de retour en France sont en prison

Sur un millier de Français partis en zone jihadiste irako-syrienne, environ 300 y ont trouvĂ© la mort et 700 adultes (dont 300 femmes) s’y trouve encore. Plus de 240 personnes ont regagnĂ© la France depuis les zones de combats jihadistes de Syrie et d’Irak depuis 2012, dont une majoritĂ© sont en prison, a dĂ©clarĂ© jeudi 26 octobre au SĂ©nat le ministre de l’IntĂ©rieur, GĂ©rard Collomb.

InterrogĂ© par la sĂ©natrice centriste Nathalie Goulet, pour qui les retours de jihadistes en France et en Europe depuis la Syrie et l’Irak « constituent une cause d’inquiĂ©tude Ă  bref, moyen et long terme », GĂ©rard Collomb a jugĂ© que « ce problème » Ă©tait « parfaitement pris en charge aujourd’hui » en France.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Saintes: Ivres, une douzaine de dĂ©tenus refusent de rĂ©intĂ©grer ! Les Éris interviennent !

« Plus de 240 majeurs et plus de 50 mineurs, dont la plupart ont moins de 12 ans », « sont revenus depuis 2012 sur le sol français », a dĂ©taillĂ© le ministre. Depuis 2015, les femmes, hommes majeurs et les « quelques mineurs combattants » sont systĂ©matiquement placĂ©s en garde Ă  vue, et une très grande majorité », « plus de 130, est actuellement en prison », a-t-il ajoutĂ©. Les autres, en libertĂ©, « sont tous l’objet d’un suivi administratif » (services de renseignements) ou « judiciaire ».

Huffingtonpost

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.