La rĂ©clusion criminelle Ă  perpĂ©tuitĂ© a Ă©tĂ© requise lundi contre Abdelkader Merah, qui comparaĂ®t devant la cour d’assises de Paris pour « complicité » dans les assassinats perpĂ©trĂ©s par son frère Mohamed en mars 2012 Ă  Toulouse et Montauban. L’avocate gĂ©nĂ©rale NaĂŻma Rudloff a demandĂ© Ă  la cour d’assortir cette condamnation d’une peine de sĂ»retĂ© de 22 ans. Elle a par ailleurs rĂ©clamĂ© 20 ans de rĂ©clusion criminelle assortie d’une peine de sĂ»retĂ© des deux tiers Ă  l’encontre du deuxième accusĂ©, Fettah Malki, jugĂ© pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

La reprĂ©sentante du ministère public a en outre demandĂ© Ă  la cour l’inscription des deux condamnations au Fijait (Fichier judiciaire national automatisĂ© des auteurs d’infractions terroristes).

Abdelkader Merah accusĂ© d’avoir aidĂ© son frère

Abdelkader Merah, 35 ans, est accusĂ© d’avoir « sciemment » facilitĂ© « la prĂ©paration » des crimes de son frère en l’aidant à dĂ©rober un scooter et Ă  acheter un blouson qui ont Ă©tĂ© utilisĂ©s lors des faits. Il est Ă©galement accusĂ© d’avoir participĂ© « à un groupement criminel affiliĂ© Ă  Al-QaĂŻda prĂ´nant un islamisme jihadiste (…) en appliquant Ă  lui-mĂŞme et Ă  son frère Mohamed les recommandations de cette organisation dont il possĂ©dait les enseignements et les conseils opĂ©rationnels ».

 

La justice reproche Ă  Fettah Malki, 34 ans, d’avoir fourni Ă  Mohamed Merah un gilet pare-balles, un pistolet-mitrailleur et des munitions utilisĂ©s par le tueur.

Entre le 11 et le 19 mars 2012, Mohamed Merah a assassinĂ© trois militaires, trois enfants et un enseignant juifs Ă  Toulouse et Montauban, avant d’ĂŞtre abattu le 22 mars dans son appartement par le Raid, une unitĂ© d’Ă©lite de la police, Ă  l’issue d’un siège de 32 heures suivi par les mĂ©dias du monde entier.

 

 

BFMTV