đŸ‡«đŸ‡· Fresnes : un surveillant de prison en garde Ă  vue pour corruption

Quand il a Ă©tĂ© surpris par ses collĂšgues, il n’avait sur lui « que » de la viande et des cigarettes. Mais quand les policiers ont perquisitionnĂ© son domicile, ils sont tombĂ©s des nues en dĂ©couvrant la quantitĂ© impressionnante de produits anabolisants qu’il conservait chez lui.

Un surveillant de la prison de Fresnes ĂągĂ© de 35 ans a Ă©tĂ© interpellĂ© ce lundi midi pour « tentative de remise illicite d’objet par personne chargĂ©e de la surveillance des dĂ©tenus et corruption passive par personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique ». Il a Ă©tĂ© placĂ© au commissariat de L’HaĂż-les-Roses.

Jeudi dernier, des surveillants, qui avaient sans doute des soupçons, dĂ©cident de le fouiller alors qu’il prend son service. Ils trouvent de la viande et des cigarettes. Des produits qui seront retrouvĂ©s Ă©galement dans son sac, ainsi que du chocolat.

Quatre jours plus tard, les policiers de L’HaĂż-les-Roses dĂ©barquent chez lui. Et lĂ , ils mettent la main sur un pistolet Ă  grenaille et un autre Ă  plomb. Il a remisĂ© Ă©galement une tenue de policier. Pourquoi ? L’homme explique qu’il a Ă©tĂ© adjoint de sĂ©curitĂ© et qu’il a gardĂ© son uniforme. Il a du reste toujours sa carte professionnelle.

AprĂšs, il y a la tĂ©lĂ©phonie. Six portables sont retrouvĂ©s mais aussi 13 cartes SIM et des coupons de recharge. Les policiers tombent Ă©galement sur deux cartes de dĂ©tenus et prĂšs de 1 900 € en petites coupures.

Reste le stock de produits dopants. Des dizaines voire des centaines de cachets sont saisies. Il y a lĂ  une quinzaine de produits anabolisants diffĂ©rents. Des traitements hormonaux, des stĂ©roĂŻdes et d’autres mĂ©dicaments dont on ne sait pas encore Ă  quoi ils peuvent bien servir. Pour l’heure, difficile de savoir si ces produits Ă©taient introduits Ă  la prison ou si ce trafic prĂ©sumĂ© n’avait rien Ă  voir avec Fresnes.

Le Parisien