đŸ‡«đŸ‡· Longuenesse: 10 idĂ©es reçues sur la prison 

On ne sait pas tout sur la prison. Ou alors, on croit tout savoir. Voici des idĂ©es reçues. La plupart sont erronĂ©es, d’autres pas.

1 Chaque détenu a sa cellule:

Faux: c’est vrai en centre de dĂ©tention, pas en maison d’arrĂȘt oĂč les dĂ©tenus sont jusqu’à trois par cellule pour deux lits et un matelas par terre.

2 Les dĂ©tenus sont principalement originaires de l’audomarois:

Faux: 68% sont originaires du calaisis et du boulonnais, la prison de Longuenesse étant rattachée à deux tribunaux de grande instance, Saint-Omer et Boulogne-sur-Mer.

3 On retrouve toujours les mĂȘmes nationalitĂ©s:

Faux: le centre pĂ©nitentiaire recense actuellement pas moins de 38 nationalitĂ©s diffĂ©rentes, en raison de la problĂ©matique migratoire Ă  Calais. La nationalitĂ© la plus reprĂ©sentĂ©e est la nationalitĂ© roumaine, il s’agit pour beaucoup de passeurs.

4 Il y a beaucoup de dĂ©tenu radicalisĂ© 

Faux: Il y a trĂšs peu de dĂ©tenus radicalisĂ©s. Mais il pourrait y en avoir plus Ă  l’avenir car la prison de Longuenesse fait partie des Ă©tablissements retenus Ă  l’échelle du pays pour accueillir le surplus issu de la rĂ©gion parisienne.

5 Les dĂ©tenus sont emmenĂ©s Ă  l’hĂŽpital pour le moindre bobo

Faux: Les extractions Ă  l’hĂŽpital d’helfaut ont diminuĂ© d’un tiers. Les radios, sutures, plĂątres se font sur place. L’unitĂ© mĂ©dicale abritĂ©e dans les murs qui dĂ©pend du centre hospitalier ne reçoit pas moins de 200 visites par jour. Sur la vingtaine de personnels, on compte deux mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes ayant une formation en chirurgie.

6 Les dĂ©tenus ayant des pathologies psychiatriques sont en hĂŽpital 

Faux: Plus des trois quarts de la population carcérale ont une pathologie psychiatrique. La prison compte deux psychologues à temps plein et trois psychiatres intervenant quatre demi-journées par semaine.

7 Toutes les prisons sont pourvues de miradors 

Faux: La prison de Longuenesse est pourvue de miradors, car elle abrite une maison d’arrĂȘt. Les miradors ne sont pas photographiables pour des raisons de sĂ©curitĂ©, tout comme les postes de sĂ©curitĂ©, Ă  la jonction des bĂątiments.

8 Les dĂ©tenus ne travaillent pas 

Faux: Cent-vingt dĂ©tenus travaillent au sein des ateliers de la prison, environ six heures par jours. Lundi, ils emballaient des verres d’Arc. Une centaine de dĂ©tenus sont sur liste d’attente.

9 Les addictions sont trĂšs prĂ©sentes 

Vrai: « ici le gros flĂ©au, c’est l’alcool et la drogue constate le directeur de la prison. Les soins dĂ©marrent ici, mais la difficultĂ© qu’on a, c’est la continuitĂ© des soins Ă  l’extĂ©rieur. »

10 Tout les surveillants pĂ©nitentiaires sont des hommes 

Faux: La proportion de femmes est d’environ un tiers parmi les surveillants.

La Voix du Nord

1 Commentaire

  1. Votre surveillant de l accueille la presque insulter alore que mon frÚre et mort dimanche pandu de votre prison de fils de pute vous allée le regrette

Les commentaires sont fermés.