đŸ‡«đŸ‡· Montauban: Travaux retardĂ©s : surveillants et dĂ©tenus sous pression

Terrain de sport fermĂ©. Circuit des promenades rĂ©duit. MĂȘme si le chantier d’installation des filets anti-projections n’a pas dĂ©marrĂ©, sa prĂ©paration impacte dĂ©jĂ  les relations entre les surveillants et les dĂ©tenus.

Hier matin, l’intersyndicale CGT-UFAP-FO des surveillants de la maison d’arrĂȘt de Beausoleil s’est rassemblĂ©e devant l’entrĂ©e pour demander le dĂ©sencombrement de l’Ă©tablissement pendant la durĂ©e des travaux.

«Nous sommes toujours au-delĂ  de nos capacitĂ©s d’accueil et les espaces se rĂ©duisent pour ces travaux. Ils devaient d’ailleurs commencer en septembre et deux mois aprĂšs, on ne voit toujours rien venir, dĂ©plore Karl Clayes, reprĂ©sentant de la CGT pĂ©nitentiaire. Nous demandons Ă  l‘administration rĂ©gionale que les dĂ©tenus dĂ©jĂ  jugĂ©s et en attente de transfert en centre de dĂ©tention puissent partir rapidement avant l’arrivĂ©e des entreprises. Nous craignons pour la sĂ©curitĂ© des artisans qui viendront travailler Ă  l’intĂ©rieur. La pression est forte depuis ces derniĂšres semaines, preuve en est ces deux agressions physiques de collĂšgues ces 15 derniers jours.»

La capacitĂ© d’accueil thĂ©orique de cet Ă©tablissement est fixĂ©e Ă  144 dĂ©tenus. Comme dans la majoritĂ© des prisons de la rĂ©gion, les cellules sont surchargĂ©es et des matelas sont installĂ©s Ă  mĂȘme le sol. Selon l’intersyndicale, «si tous les dĂ©tenus jugĂ©s en attente de transfert quittaient Beausoleil, la maison d’arrĂȘt fonctionnerait normalement».

L’intersyndicale a annoncĂ© qu’elle ne restera pas attentiste et se dit prĂȘte Ă  Ă©tudier toutes autres formes d’actions pour se faire entendre.

La dĂ©pĂȘche