🇫🇷 Laon: De futurs travaux entraînent un appel au blocage de la prison

Le syndicat Ufap Unsa justice des agents pĂ©nitentiaires appelle les gardiens du centre de dĂ©tention et de la maison d’arrĂŞt de Laon Ă  un blocage de l’établissement ce lundi toute la journĂ©e. Un mouvement organisĂ© pour protester contre Â« l’absence de rĂ©ponse apportĂ©e Ă  nos inquiĂ©tudes par notre direction Ă  quelques jours du commencement de travaux qui vont considĂ©rablement modifier l’organisation Ă  l’intĂ©rieur de la prison Â».

«Rien n’a été prévu pour accompagner et guider le personnel des entreprises qui vont intervenir»

C’est FrĂ©dĂ©ric Charlet, adjoint du secrĂ©taire rĂ©gional de l’UFAP-Unsa qui synthĂ©tise la gĂ©nèse du mouvement. Â« Des travaux dĂ©butent dans quelques jours sur les douches de l’établissement. Ils vont se faire aile par aile. Il s’agit de remise aux normes et de dĂ©samiantage et cela, dans toutes les ailes de la prison. Cela veut dire Â», dĂ©taille M. Charlet, Â« que pendant ce chantier qui va tout de mĂŞme durer 9 mois, les dĂ©tenus vont devoir ĂŞtre conduits dans les douches encore disponibles. Dans un contexte de forte tension en personnel, cela nĂ©cessitait de recruter des agents Â», explique le dĂ©lĂ©guĂ© qui chiffre Ă  une dizaine le nombre d’agents supplĂ©mentaires nĂ©cessaires pour assurer en temps normal un service efficace. Â« MĂŞme chose pour ce qui concerne le personnel des entreprises qui vont intervenir. Rien n’a Ă©tĂ© prĂ©vu pour les accompagner, les guider. Il aurait fallu au moins un agent affectĂ© Ă  cela pendant la durĂ©e des travaux ! Â».

Une provocation

Les reprĂ©sentants syndicaux disent avoir proposĂ© des solutions Ă  leur direction rĂ©gionale. Par exemple le dĂ©placement de certains dĂ©tenus dans d’autres centres. Ou pour d’autres, leur transfert du quartier rĂ©servĂ© Ă  la maison d’arrĂŞt vers des places libres cĂ´tĂ© centre de dĂ©tention. Â« Au niveau local, cela fait six mois que nous alertons notre hiĂ©rarchie. On a essuyĂ© une fin de non-recevoir Â», regrette FrĂ©dĂ©ric Charlet. Pourtant cela se fait ailleurs. Ă€ BĂ©thune, ils ont entrepris de vider totalement une aile. En plus, on vient d’apprendre que la prison va accueillir sept dĂ©tenus qui arrivent d’ailleurs. Dans le contexte, ça peut ĂŞtre considĂ©rĂ© comme une provocation Â». Le syndicat UFAP Unsa justice est pour l’heure le seul Ă  appeler au blocage de l’établissement lundi.

Ă€ Lire :  🇫🇷 En prison pour homicide, il sort en permission et agresse un homme au couteau, au Havre

La direction régionale de l’administration pénitentiaire n’a pas répondu à nos sollicitations.

Aisne Nouvelle

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.