🇫🇷 Radicalisation en prison : Il faut « aider les plus vulnérables à savoir dire non », affirme un ancien détenu

Karim Mokhtari, ancien dĂ©tenu devenu consultant auprès de l’administration pĂ©nitentiaire, Ă©tait l’invitĂ© de L’interview J-1, lundi 13 novembre sur franceinfo, alors que les dĂ©putĂ©s se penchent mardi sur l’Ă©tat des prisons et les alternatives Ă  l’incarcĂ©ration.

La commission des Lois va auditionner Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

Le directeur de l’association 100Murs, qui oeuvre pour la prĂ©vention et la lutte contre la rĂ©cidive, estime qu »il faut « essayer de comprendre quelles sont les causes » de la radicalisation de certains dĂ©tenus en prison. 

Aider les détenus à dire non à la radicalisation

Alors que les commĂ©morations du second anniversaire des attentats du 13-Novembre se sont dĂ©roulĂ©es toute la journĂ©e de lundi, Karim Mokhtari, qui a passĂ© six ans en prison pour vol Ă  main armĂ©e, s’est exprimĂ© sur la radicalisation de certains dĂ©tenus.

En effet, ils seraient 500 Ă  ĂŞtre « très radicalisĂ©s » et 1 500 « en voie de radicalisation », selon l’administration pĂ©nitentiaire. 

Ă€ Lire :  🇫🇷 Val-de-Reuil : Agression sur un surveillant, il a Ă©vitĂ© le pire !

C’est un endroit [la prison] oĂą se favorisent des profils qui pourraient correspondre Ă  des gens qui ont la haine contre la sociĂ©tĂ©

Karim Mokhtari, ancien dĂ©tenu consultant pour l’administration pĂ©nitentiaire

Ă  franceinfo

Selon lui, les personnes qui sont incarcérées « sont en errance culturelle, identitaire, [elles] ne savent pas trop ce qu'[elles] vont devenir. »

Lui-mĂŞme a pu croiser la route de certains prĂ©dicateurs religieux lors de sa dĂ©tention, entre 1996 et 2002. « À ces gens-lĂ , il a fallu savoir dire non. C’est lĂ -dessus qu’il faut commencer Ă  travailler, poser un certain nombre d’Ă©lĂ©ments pour aider les personnes les plus vulnĂ©rables Ă  l’endoctrinement Ă  se positionner, Ă  savoir dire non. » Il estime donc qu’il faut « essayer de comprendre quelles sont les causes de cette radicalisation » pour tenter de l’endiguer.

Donner plus de sens à la peine des détenus

 Karim Mokhtari estime…lire la suite.

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.