đŸ‡«đŸ‡· Mehdi Nemmouche sera transfĂ©rĂ© en France par le GIGN

Il est l’un des noms du terrorisme islamiste. Mehdi Nemmouche, qui pourrait ĂȘtre jugĂ© en 2018 pour l’attentat du musĂ©e juif de Bruxelles, doit ĂȘtre transfĂ©rĂ© de la Belgique Ă  la France mercredi. SoupçonnĂ© d’ĂȘtre l’un des geĂŽliers des quatre journalistes français – Didier François, Edouard Elias, Nicolas HĂ©nin et Pierre Torres – dĂ©tenus pendant dix mois en Syrie, entre juin 2013 et avril 2014. Un juge français doit lui signifier sa mise en examen.

Un transfert ultra-sĂ©curisĂ©. Le convoi doit se faire sous trĂšs haute surveillance. Comme lors du transfert de Salah Abdeslam il y a un an et demi, c’est le GIGN qui va se charger d’escorter Mehdi Nemmouche, de sa prison belge Ă  l’Île de la CitĂ©, Ă  Paris. Le plus grand secret entoure le dispositif.

Des menaces contre les journalistes otages. La voix de Mehdi Nemmouche a Ă©tĂ© reconnue par les quatre otages français devant les enquĂȘteurs. Dans les sous-sols de l’hĂŽpital d’Alep, Nemmouche chantait du Charles Aznavour et dĂ©clamait des sketchs des Inconnus. Mais surtout, quand il ne frappait pas, il menaçait d’Ă©gorger nos confrĂšres. Quelques mois avant l’attentat du musĂ©e juif, il aimait aussi raconter qu’il tuerait volontiers des petites filles israĂ©lites, Ă  la kalachnikov.

La suite de l’aticle sur le site Europe 1 

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.