🇫🇷 Rodez: introduction de Portable et stupĂ©fiants dans la prison, que risque l’Ă©lue FN d’Albi ?

Gladwys Ramadji a quittĂ© les locaux de la gendarmerie de Rodez ce mardi 14 novembre. Peu de temps avant, une perquisition de son domicile Ă©tait en cours. l’Ă©lue du FN est soupçonnĂ©e d’avoir transmis un tĂ©lĂ©phone portable et des produits stupĂ©fiants Ă  son ex-compagnon incarcĂ©rĂ© Ă  la maison d’arrĂŞt de Rodez.

L’Ă©lue municipale nie les faits et son avocat, MaĂ®tre Jean-Baptiste Alary, estime que des « accusations sont portĂ©es sans aucun Ă©lĂ©ment de preuve' ». Selon France 3, les enquĂŞteurs disposeraient d’Ă©lĂ©ments matĂ©riels s’agissant d’Ă©changes tĂ©lĂ©phoniques entre Gladwys Ramadji et son ex-compagnon. Ces pièces du dossier prouveraient un fait : l’existence d’un tĂ©lĂ©phone portable et son utilisation, derrière les barreaux, par l’ancien compagnon de Gladwys Ramadji.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Montauban: un dĂ©tenu plongĂ© dans le coma après l'incendie

impossible de savoir si l’Ă©lue albigeoise est à l’origine de la prĂ©sence de ce tĂ©lĂ©phone Ă  l’intĂ©rieur de la cellule de son ex-compagnon, un classement sans suite se profile sans cet Ă©lĂ©ment. Concernant les stupĂ©fiants, les enquĂŞteurs disposeraient de simples tĂ©moignages.

Le parquet de Rodez devra se prononcer sur un Ă©ventuel classement sans suite ou une convocation devant le tribunal correctionnel.

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.