🇧🇪 Le pédophile belge Marc Dutroux veut sortir de prison

Pour la Belgique, Dutroux, c’est l’histoire sans fin. Cet Ă©tĂ©, Me Bruno Dayez, le nouvel avocat du pĂ©dophile belge, relance le processus pour faire sortir de prison l’homme le plus dĂ©testĂ© de Belgique. Fin octobre, il a annoncĂ© son intention de demander Ă  des psychiatres indĂ©pendants une actualisation de l’état psychologique de Marc Dutroux et de sa dangerositĂ©. Me Bruno Dayet s’est donnĂ© quatre ans pour le faire sortir de prison.

Marc Dutroux est incarcĂ©rĂ© depuis son arrestation en 1996 puis sa condamnation à  perpĂ©tuitĂ© et dix ans de « mise Ă  disposition de l’Etat » lors du retentissant procès  d’Arlon en 2004. Depuis de nombreuses annĂ©es, la chronique de sa dĂ©tention Ă  la prison de Nivelles tourne autour de ses caprices (cuisiner lui-mĂŞme sa viande, avoir son coiffeur…), de ses exigences et revendications.

Un vĂ©lo, une hausse de salaire, recevoir la visite d’une personne et passer plus de temps avec un dĂ©tenu: Marc Dutroux a fixĂ© ses exigences au printemps dernier. Il y a quelques mois, Marc Dutroux, interdit de frĂ©quenter la salle de sports, avait demandĂ© un vĂ©lo de salon dans sa cellule de 9m². »Avec ce qu’il mange en prison et vu qu’il ne peut quasi pas sortir de sa cellule, il s’empâte, il prend du poids et son Ă©tat de santĂ© se dĂ©grade », avait expliquĂ© son avocat Bruno Dayez. Marc Dutroux dĂ©sirerait ĂŞtre mieux payĂ© pour le nettoyage du prĂ©au qu’il effectue chaque jour. Le prisonnier le plus cĂ©lèbre du pays exige 2 euros de l’heure au lieu d’1 euro. Il aimerait Ă©galement recevoir la visite d’une personne avec laquelle il correspond par courrier depuis quelques mois pour sortir de son isolement. Pour Bruno Dayez, ses conditions de dĂ©tention ultra-restrictives pèse sur son Ă©tat psychologique. « Une des premières fois que je l’ai vu, il faisait peur Ă  voir. Sans ses dents, il avait grossi et n’allait pas bien. La dĂ©tention prolongĂ©e dans ces conditions est inacceptable ».

En voir plus ici

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.