🇫🇷 TÉMOIGNAGE. « En prison, le secret médical n’existe pas »

⬇️ SOUTENIR LES FORCES DE L’ORDRE ⬇️

Éric a passé quatre ans de sa vie en prison à Vannes, puis en centre de détention à Nantes. À l’occasion des « Journées nationales prison », il raconte la vie derrière les barreau et insiste sur la nécessité d’améliorer le suivi de la santé des détenus.

« Derrière les barreaux, on m’appelait l’ancien. » À 48 ans, Éric a été condamné à plusieurs reprises pour des faits de violences, notamment conjugales, et des délits routiers.

Il avait aussi été reconnu coupable de non-assistance à personne en danger devant la cour d’assises des mineurs du Morbihan, à Vannes. « Le plus dur, c’est que j’ai été condamné trois ans après les faits. Je sais très bien que la vie est plus belle dehors que derrière les barreaux. »

À LIRE :  🇫🇷 Toul: L’agression à l’huile bouillante du surveillant a été jugée 

Aujourd’hui, ce père de quatre enfants vit en « colocation » avec un autre détenu dans une maison mise à disposition par l’association nantaise Anef-Ferrer. Il bénéficiera d’une liberté conditionnelle à partir de janvier. « J’aurai purgé ma peine en novembre 2018 », ajoute-t-il.

🔴 Vous Pouvez Nous Soutenir En Cliquant Ici Et Visiter La Boutique De Soutien En Cliquant Ici ! 🔴

La suite ici

1 Commentaire

  1. Il faudrait armée les surveillant sur les coursives, et plus de disciplines en vers les détenus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.