À la maison d’arrĂȘt de Longuenesse, le module responsabilitĂ© et respect est en expĂ©rimentation depuis un an. Le centre de dĂ©tention suit le mouvement en le proposant depuis dĂ©but octobre.

Les cinq dĂ©tenus participant Ă  l’atelier graffiti sont issus du module responsabilitĂ© et respect, mis en place au centre de dĂ©tention depuis dĂ©but octobre. Un module encore expĂ©rimental en France, que la maison d’arrĂȘt de Longuenesse teste depuis un an. Et les preuves sont lĂ , selon le directeur adjoint de la prison, Jean-Luc Hazard: « En un an, seules dix procĂ©dures disciplinaires ont Ă©tĂ© prises ».

Un contrat avec les détenus

Le principe de ce module est de passer un contrat avec les dĂ©tenus: ils ont plus de libertĂ©s en dĂ©tention, comme le fait de pouvoir circuler plus librement dans leur aile, mais ont aussi des exigences Ă  remplir. Ils s’engagent Ă  respecter le personnel, les intervenants, Ă  payer les parties civiles et se soigner le cas Ă©chĂ©ant, etc. Tous peuvent postuler, mais ils doivent ne pas avoir commis d’incident pendant au minimum deux mois.

La suite sur La voix du nord

Vous aimez cet article ? Participez Ă  l'Ă©volution d'actupenit.com avec un don de 1€ !

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.