đŸ‡«đŸ‡· Sequedin: elle attaque une codĂ©tenue au rasoir

Dans la cour de promenade de la prison de Sequedin, une détenue roubaisienne a porté plusieurs coups à la gorge à une autre détenue. Avec un rasoir.

La scĂšne a visiblement Ă©tĂ© filmĂ©e. Elle a Ă©tĂ© fugace. Au moment de la promenade, dans l’une des cours de la maison d’arrĂȘt de Sequedin, un petit bout de femme s’embrouille avec un groupe de dĂ©tenues. Sara Sakhri n’est pas trĂšs grande, pas franchement Ă©paisse non plus. Le 20 octobre dernier, elle brandit un objet et en porte plusieurs coups Ă  l’une de ses adversaires. Les gardiens se prĂ©cipitent. Cette femme de 24ans s’est servie d’un rasoir.

«Il ne s’agit pas du rasoir de western»

MenĂ©s par le prĂ©sident Marc Trevidic, les dĂ©bats portent vite sur l’élĂ©ment essentiel. Cette arme dont le nom donne des frissons. « Il ne s’agit pas du rasoir de western », se lance immĂ©diatement Nicolas Vanden Boosche, l’avocat de la dĂ©fense. Et de poser en exemple sa barbe de quelques jours. « Il s’agit du modĂšle jetable, avec une tĂȘte dĂ©tachable, poursuit le dĂ©fenseur. Celui qui a rĂ©volutionnĂ© notre vie, Ă  nous, les hommes
 Nous ne nous coupons plus.» Ce qui pourrait ĂȘtre interprĂ©tĂ© comme une opĂ©ration de marketing a une toute autre mission. Surtout, dĂ©-dra-ma-ti-ser !

Dix mois de prison supplémentaires

La suite sur La voix du nord