Cette semaine, les 4 dĂ©putĂ©s de la Guadeloupe avaient rendez-vous avec la ministre de la Justice. Il s’agissait d’exposer la dĂ©tĂ©rioration de la situation pĂ©nitentiaire de la Guadeloupe. Devant les parlementaires, Nicole Belloubet  a pris de rĂ©els engagements.

En décidant de considérer la Guadeloupe comme un « territoire prioritaire du programme national de construction de 15 000 places de prisons annoncé par le Président de la République », laMinistre a annoncé aux 4 députés la mise en oeuvre de 3 chantiers prioritaires :

Tout d’abord, l’Etat augmentera, d’ici 2023 au plus tard, de 300 places supplémentaires la capacité du centre pénitentiaire de Baie-Mahault. 106 millions d’inscriptions budgétaires ont ainsi été budgétées dès cette année. Deuxièmement, la reconstruction de la maison d’arrêt de Basse-Terre permettra d’augmenter de plus de 70 places sa capacité. Le marché public sera lancé dès 2018 pour une livraison au plus tard en 2023. Troisièmement, la Ministre a annoncé la création d’un nouvel établissement pénitentiaire d’une capacité de 400 places qui permettra de désengorger les prisons préexistantes et d’améliorer la prise en charge diversifiée des détenus.

La suite sur France tv info