Salah Abdeslam pourrait ĂȘtre transfĂ©rĂ© au centre pĂ©nitentiaire de Vendin-le-Vieil pendant la pĂ©riode de son procĂšs en Belgique, selon nos confrĂšres de BFMTV. Le terroriste ferait ainsi des allers-retours quotidiens entre le Pas-de-Calais et la Belgique.

Salah Abdeslam pourrait passer quelques jours au sein de la maison d’arrĂȘt de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. Nos confrĂšres de BFMTV indiquent ce matin que le dĂ©tenu le plus surveillĂ© de France pourrait ĂȘtre transfĂ©rĂ© Ă  Vendin-le-Vieil durant toute la durĂ©e de son procĂšs en Belgique, auquel il a demandĂ© Ă  assister.

« On en entend parler effectivement, mĂȘme si rien ne nous a Ă©tĂ© confirmĂ© par l’administration », explique Julien Martin, dĂ©lĂ©guĂ© Force OuvriĂšre. « En soi, ce n’est pas impossible, mais il faut voir quelles conditions d’incarcĂ©ration on va nous imposer. »

Conditions de détention

Salah Abdeslam est en effet soumis Ă  un rĂ©gime d’incarcĂ©ration extrĂšmement lourd en ce moment, Ă  la prison de Fleury-MĂ©rogis. Il est soumis Ă  une vidĂ©o-surveillance permanente et se trouve en isolement complet. « Actuellement, notre quartier d’isolement est complet, donc je ne vos pas bien comment on pourrait faire« , poursuit Julien Martin.

Une dizaine de dĂ©tenus y sont incarcĂ©rĂ©s en isolement total, pour d’anciens faits de terrorisme par exemple. Mais ils peuvent communiquer entre eux en parlant Ă  la fenĂȘtre. « Nous avons des dĂ©tenus spĂ©cifiques, pour lesquels l’isolement est nĂ©cessaire et avec qui les surveillants sont Ă©quipĂ©s de tenues pare-coups. Certains ont de graves troubles du comportement », prĂ©cise Julien Martin. « Mais si on nous demande des conditions similaires Ă  celles de Fleury-MĂ©rogis, c’est impossible. »

Quel transport ?

L’agencement de la maison d’arrĂȘt ne permettrait en effet pas de tenir Salah Abdeslam aussi loin des autres dĂ©tenus qu’Ă  Fleury-MĂ©rogis. NĂ©anmoins, la maison d’arrĂȘt de Vendin-le-Vieil, rĂ©cente, figure parmi les centres de dĂ©tention les plus sĂ©curisĂ©s de France. Avec prĂšs de 400 camĂ©ras et un nombre important de surveillants par rapport au nombre de dĂ©tenus, la maison d’arrĂȘt fait mĂȘme figure de modĂšle.

La suite ici

Publicités