Un surveillant pénitentiaire de la prison du Pontet a dû suivre des soins pendant un mois après l’agression dont il a été victime dans le cadre de son travail le 21 août dernier.

L’un des détenus l’a aspergé ce jour-là avec un mélange de javel et de produit à récurer.

L’enquête menée a permis d’identifier Mathieu Valérian, 21 ans, en détention pour des exhibitions sexuelles, une agression sexuelle et des appels malveillants.

Hier, à l’audience correctionnelle d’Avignon, le prévenu a nié les faits et accusé celui qui partageait sa cellule à l’époque. Le service pénitentiaire soupçonne que le jeune homme s’est vengé parce que du cannabis a été découvert sous son lit lors d’une fouille.

Le tribunal a fini par le condamner à huit mois de prison assortis d’un mandat de dépôt.

Le Dauphiné