đŸ‡«đŸ‡· ChambĂ©ry: La prison bloquĂ©e ce matin

Le syndicat national pĂ©nitentiaire FO a appelĂ© au blocage de la maison d’arrĂȘt de ChambĂ©ry aujourd’hui, afin de dĂ©noncer la surpopulation carcĂ©rale. « On atteint un taux d’occupation de 210 %. On va commencer Ă  sortir les crocs ». Thierry Gidon, dĂ©lĂ©guĂ© FO des surveillants est sur les dents. « Il y a eu encore deux arrivants ce week-end, quatre vendredi et on nous a transfĂ©rĂ©s quatre personnes qui passent aux assises mi-janvier. Un mois et demi avant. »

La maison d’arrĂȘt de ChambĂ©ry compte 63 places et plus de 130 dĂ©tenus selon FO. Une vingtaine de surveillants, en congĂ© ou en repos car ils n’ont pas le droit de grĂšve, se sont donnĂ© rendez-vous ce matin Ă  6 h 30 devant les portes de l’établissement pĂ©nitentiaire. Les surveillants veulent interpeller les institutions judiciaires et l’administration pĂ©nitentiaire. « Il faut qu’il dĂ©sengorge la maison d’arrĂȘt. » Ils demandent aussi aux magistrats “la mise en place d’amĂ©nagements de peine pour les toutes petites peines” et “une rĂ©partition Ă©quitable et proportionnelle des arrivants sur les Ă©tablissements savoyards en fonction des capacitĂ©s d’accueil des structures”.

Ils ont prévu de faire brûler des palettes devant la prison. « On va bloquer les extractions judiciaires, mais on ne touchera pas aux parloirs. » Les avocats et les intervenants seront repoussés ajoute le délégué syndical.

En revanche, ils laisseront entrer le service mĂ©dical et les livraisons de nourriture pour ne pas pĂ©naliser la population pĂ©nale. Ils n’entraveront pas non plus le transfert d’un dĂ©tenu.

Le Dauphiné