C’est NoĂ«l avant l’heure pour un Ce dĂ©tenu. InterpellĂ© il y a quelques jours après des vols, le juge des libertĂ©s et de la dĂ©tention a dĂ©cidĂ© de le placer, en fin de semaine dernière, en dĂ©tention provisoire en attendant sa comparution immĂ©diate qui devait intervenir ce mardi.

Cet homme a donc Ă©tĂ© placĂ© en dĂ©tention provisoire par le juge des libertĂ©s et de la dĂ©tention notamment parce qu’il n’avait pas de garanties de reprĂ©sentation et pour cause… Il est Hongrois et sans domicile connu en France.

Le voleur devait donc ĂŞtre jugĂ©, ce mardi matin. Mais les services de l’administration pĂ©nitentiaire ont fait parvenir en justice un document avec 3 mots « IDF » pour  » impossibilitĂ© de faire « . En fait la « pĂ©nitentiaire » qui est en charge des transferts depuis quelques jours, Ă  la place de la police et de la gendarmerie, n’avait pas un Ă©quipage disponible ce matin pour transfĂ©rer le hongrois.

RĂ©sultat: le dĂ©tenu a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© immĂ©diatement et convoquĂ© ultĂ©rieurement pour ĂŞtre jugĂ© sur le fond du dossier… A moins que cet homme sans domicile fixe et Ă©tranger ait dĂ©cidĂ© de quitter dĂ©finitivement le territoire, histoire d’Ă©chapper Ă  une Ă©ventuelle sanction pĂ©nale.

Objectif Gard

Publicités