La fouille d’une cellule du centre pénitentiaire (CP) de Nancy-Maxéville se soldait, le 20 octobre, par la saisie d’un téléphone portable, d’une carte SIM et d’une dizaine de grammes de cannabis.

Un mois plus tard, la même quantité de stups était à nouveau découverte dans cette cellule où cohabitent deux détenus.

Mardi matin, les policiers de la brigade des stups de Nancy se rendaient au CP pour les besoins de l’enquête. Alors que les deux suspects allaient leur être confiés aux policiers par la pénitentiaire, la fouille permettait la saisie de près de 100 g de résine de cannabis, 8 g d’herbe et d’une carte SIM sur l’un des suspects.

Le duo était placé en garde à vue et seul le détenu en possession de la marchandise fera l’objet de poursuites. Avec un jugement en comparution immédiate ce mercredi. Le suspect n’aurait joué qu’un simple rôle de « nourrice » pour d’autres détenus.

Est RĂ©publicain

Publicités