Mercredi 06 décembre, selon le syndicat Force Ouvrière, une vingtaine de détenus ont refusé de regagner leurs cellules après 17h30.

L’Ă©tablissement a donc fait appel aux Ă©quipes d’Ă©lite de la pĂ©nitentiaire, les ERIS de Paris.

Toujours selon le syndicat, il y avait un meneur, un dĂ©tenu qui contestait son changement d’un bâtiment ! Il a rĂ©ussi Ă  embrigader une vingtaine d’autres prisonniers.

L’intervention s’est dĂ©roulĂ©e sans faire de blessĂ©.

Comme le montre cette vidĂ©o tournĂ©e par un dĂ©tenu de l’Ă©tablissement et publiĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux, les ERIS de Paris ne semblent pas très apprĂ©ciĂ©s de la population pĂ©nale.

Publicités