*photo d’illustration

Mercredi, une femme détenue à Roanne a été extraite du centre de détention pour être placée en garde à vue au commissariat de police.

De retour d’un parloir, le portique de sécurité s’est mis à sonner. Les surveillants n’ont rien trouvé sur la détenue âgée de 27 ans. Auditionnée, elle a fini par avouer qu’elle s’était introduit un portable dans l’anus. Une radio a été réalisée à l’hôpital, mais elle n’a pas permis de visualiser le téléphone.

Elle a réintégré le centre de détention ce jeudi avec une convocation devant le tribunal correctionnel pour le 28 février, afin d’être jugée pour recel d’objet illicite.

Le Progres