🇫🇷 Nord : Un surveillant pĂ©nitentiaire condamnĂ© pour le dĂ©cès d’un dĂ©tenu

Un surveillant de prison a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  cinq ans de prison avec sursis jeudi pour non-assistance Ă  personne en danger ayant provoquĂ© la mort d’un dĂ©tenu dans le Nord.

Un surveillant de prison a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  cinq mois de prison avec sursis jeudi par la cour d’appel de Douai, dans le Nord, pour non-assistance Ă  personne en danger. Un dĂ©tenu est mort en 2007 Ă  la prison de Loos après des crises d’Ă©pilepsie. Sa première crise a lieu le 10 juin 2007 vers 6 heures du matin, le surveillant en chef avait trouvĂ© le dĂ©tenu, Aliou T., 38 ans, allongĂ© sur son lit, du sang Ă  la bouche, la respiration haletante.

Il avait dĂ©cidĂ© de ne pas alerter le Samu comme cela est prĂ©vu par la loi, en raison du fait qu’Aliou T. Ă©tait conscient.

Indiquant que le dĂ©tenu devait ĂŞtre vu rapidement par le service mĂ©dical, le surveillant avait attendu l’arrivĂ©e des infirmières Ă  8 heures. Après avoir Ă©tĂ© reçu par l’une d’entre elles, le dĂ©tenu avait fait vers 9 heures 40 une nouvelle crise, suivie d’un arrĂŞt cardiaque. Il n’avait pu ĂŞtre rĂ©animĂ© par les pompiers appelĂ©s en urgence. Dans sa dĂ©cision, la cour d’appel de Douai a suivi les rĂ©quisitions du parquet, qui avait demandĂ© de quatre Ă  six mois de prison avec sursis. Elle a ainsi infirmĂ© le jugement du tribunal correctionnel de Lille en première instance, qui avait relaxĂ© le surveillant.

«C’est pour ma cliente la fin d’un très long combat qu’elle a su mener jusqu’au bout, elle avait Ă  cĹ“ur que les responsabilitĂ©s tant individuelles que collectives soient reconnues», a rĂ©agi Me Gildas Brochen, avocat de la famille de la victime, auprès de l’AFP. En effet, dans cette affaire, l’Etat avait Ă©galement Ă©tĂ© condamnĂ© pour «faute» par le tribunal administratif de Lille, en juillet 2014, «pour n’avoir pas appelĂ© les secours».

La suite sur Paris-Match

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.