🇫🇷 Prison: L’hĂ´pital psychiatriques bon marchĂ©…

Les dĂ©putĂ©s font leur travail en allant visiter les prisons, ils contrĂ´lent le gouvernement, qui s’apprĂŞte Ă  construire 15 000 places supplĂ©mentaires dans les prisons.

On y place sous Ă©crou un peu tout : les personnes en attente de jugement, les personnes condamnĂ©es Ă  des peines de moins de 5 ans, les mineurs – certes isolĂ©s dans le quartier des mineurs, les dĂ©linquants routiers – qui pour certains ne comprennent pas ce qui leur arrive quand ils entrent en dĂ©tention.

Mais aussi les SDF qui prĂ©fèrent se faire incarcĂ©rer pour dormir en prison plutĂ´t qu’Ă  la rue,ou les personnes qui relèveraient plutĂ´t d’un internement en hĂ´pital psychiatrique ( 30 % de la population carcĂ©rale).

Le personnel de surveillance est formĂ© en 6, 8, ou 12 mois, Ă  l’ENAP ( Ă©cole nationale d’administration pĂ©nitentiaire), selon les annĂ©es et les besoins de l’administration. Il faut 3 ans pour former un infirmier qui travaillerait en hĂ´pital psychiatrique. Le salaire d’un surveillant de prison, personnel de catĂ©gorie C, est bien infĂ©rieur Ă  celui d’un infirmier ( on parle de 400 euros d’Ă©cart environ mais multipliĂ© par un nombre d’agent important, cela finit par peser sur le budget).

Pour qui a Ă©tĂ© en dĂ©tention, y a travaillĂ©, ou mĂŞme passĂ©, ce qui saute aux yeux, c’est le nombre de dĂ©tenus qui souffrent de pathologies psychologiques. Certaines sources parlent de 17 000 dĂ©tenus qui souffriraient de troubles psychiatriques. Dans la formation de surveillant, on vous apprend sommairement Ă  vous comporter face Ă  un psychotique, comment faire pour fouiller sa cellule, comment rĂ©agir s’il est en crise. Heureusement, l’administration pĂ©nitentiaire reconnait que les pathologies existent et donne des clĂ©s de comprĂ©hension Ă  ses agents.

Plus d’infos sur agoravox…

1 Commentaire

  1. Bon jour,
    Tout le monde est Ă  la peine : EPSM, UHSA, UMD, etc … En fait, c’est la sociĂ©tĂ© qui est en train d’imploser …
    Max-Louis

1 RĂ©trolien / Ping

  1. Prison: L’hĂ´pital psychiatriques bon marché… – Virginie Jeanjacquot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.