Une dĂ©tenue de la prison des baumettes sème le dĂ©sordre au sein du nouvel Ă©tablissement. Violente envers ses co-dĂ©tenues mais Ă©galement envers le personnel pĂ©nitentiaire. Elle est qualifiĂ©e d’ingĂ©rable…

Cette femme qui est arrivĂ©e en transfert disciplinaire de la prison de Nice, pour avoir tyrannisĂ© plusieurs dĂ©tenues et surveillants, n’a pas traĂ®nĂ© pour faire parler d’elle Ă  Marseille.

Selon le syndicat SPS, elle multiplierait les accrochages. « Elle a dĂ©jĂ  accumulĂ© au moins une cinquantaine de rapports d’incidents, assure Cyril Antolin, son secrĂ©taire rĂ©gional. Et elle a imposĂ© des dizaines d’extractions mĂ©dicales plus ou moins justifiĂ©es. Elle est ingĂ©rable ». IngĂ©rable au point, vendredi, d’entrer dans une colère telle qu’elle a envoyĂ© sur le carreau trois surveillantes…

Les trois fonctionnaires auraient Ă©tĂ© menacĂ©es de mort, allègrement insultĂ©es, la jeune femme leur aurait crachĂ© dessus, les aurait mordues jusqu’au sang aux bras et aux mains, puis frappĂ©es. Bilan : une entorse au genou, des morsures importantes, une Ă©paule fragilisĂ©e, des griffures, des ecchymoses multiples et 5 jours d’ITT pour deux d’entre elles, 3 jours pour la dernière. « Cette dĂ©tenue a, en effet, un comportement très imprĂ©visible, elle est capable d’un dĂ©ferlement de violences sans limite, d’autant qu’elle a un gabarit assez impressionnant, expliquait hier le directeur des Baumettes, Guillaume Piney, qui s’est rapidement emparĂ© du problème. On attend dĂ©sormais des analyses psychiatriques… »

Plus d’infos sur la Provence…