Certains diront que faire de la boxe pour les dĂ©tenus n’est pas raisonnable, et qu’ils s’en serviront pour boxer les surveillants. Le directeur de la maison centrale de Moulins-Yzeure dans l’Allier n’est pas de cet avis.

La prison centrale hĂ©berge une centaine de dĂ©tenus condamnĂ©s Ă  de longues peines. Pour ceux qui pratiquent la boxe, le gala organisĂ© en prĂ©sence de boxeurs amateurs des clubs de la rĂ©gion Ă©tait bien plus qu’une parenthèse comme le dit Laurent : « Ă§a permet de savoir comment nous sommes en rĂ©alitĂ©, c’est un Ă©tat d’esprit et après savoir se maĂ®triser pour plus tard« .

Richard Boulay, le directeur de la centrale « il y a un Ă©tat d’esprit phĂ©nomĂ©nal : on apprend le respect, la courtoisie, des valeurs« . Certains dĂ©tenus ont Ă©tĂ© formĂ©s pour ĂŞtre juge-arbitre, une dĂ©marche qui pourrait faciliter leur sortie de prison.

France 3

Publicités