Un trentenaire du centre de dĂ©tention de Saint-Mihiel Ă©tait jugĂ© pour avoir violemment agressĂ©, Ă  plusieurs reprises des co-dĂ©tenus et Ă©galement d’avoir Ă©tĂ© en possession de stupĂ©fiants.

La prĂ©sidente du tribunal de Verdun a failli l’exclure de la salle d’audience tant il Ă©tait ingĂ©rable, Rachid Ben El Rhali est jugĂ© pour avoir notamment fracturĂ© le nez d’un autre dĂ©tenu, frappĂ© un autre et Ă©tait en possession de rĂ©sine de cannabis dans sa cellule.

Celui qui se dĂ©fend par « Il m’a poussé ! A insultĂ© ma mère !  Il m’avait menacĂ© avec une barre de fer…  » , pour le cannabis: « C’était peut-ĂŞtre de la terre ! Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’analyses ? », se permet de couper la parole Ă  l’ensemble du tribunal.

La substitut du procureur s’Ă©nerve et finit par hurler « Ça suffit ! C’est moi qui vais vous faire sortir de cette salle si vous continuez ! ».Elle requiert un an de prison ferme avec mandat de dĂ©pĂ´t.

Le tribunal condamne celui qui continue à vociférer à un an de prison et maintient en détention et à payer 500 euros à sa victime.

Plus d’infos sur Est rĂ©publicain…

Vous aimez cet article ? Participez Ă  l'Ă©volution d'ACTUPenit.com avec un DON !

Publicités