Ils ont demandé un délai pour préparer leur défense.

Comme la loi leur permet, les trois jeunes hommes qui ont rouĂ© de coups et laissĂ© pour mort Damien, surveillant au Camp-Est, vendredi, au quartier d’isolement, ont souhaitĂ© le report de leur procès. Il se tiendra le 20 mars prochain. Le tribunal a, en outre, ordonnĂ© des expertises psychiatriques pour les trois prĂ©venus.

« Ce dĂ©lai est de droit, vous n’avez donc que la possibilitĂ© de renvoyer », a dĂ©clarĂ© le procureur de la RĂ©publique.

Multirécidivistes, considérés comme dangereux, ces trois détenus encourent 20 ans de prison car en état de récidive.

Une quarantaine de gardiens ainsi que le directeur du centre pĂ©nitentiaire de Nouville sont venus assister Ă  l’audience.

Lnc