Evasion rocambolesque pour fĂŞter la nouvelle annĂ©e. Dans la nuit du 31 dĂ©cembre au 1er janvier, trois dĂ©tenus se sont fait la malle de la prison de RĂ©mire. « Les Ă©vadĂ©s ont creusĂ© un mur de leur cellule pour accĂ©der Ă  l’extĂ©rieur, puis utilisĂ© des cordes artisanales pour escalader les murs d’enceinte », raconte le parquet.

Deux d’entre eux, nĂ©s en 1992 et 1995 Ă  Cayenne, ont Ă©tĂ© condamnĂ©s en 2012 et 2016 Ă  dix ans de prison pour meurtre. Ils Ă©taient libĂ©rables en 2019 et 2022. Le troisième, nĂ© en 1992 et en situation irrĂ©gulière, Ă©tait dĂ©tenu depuis juillet dernier en exĂ©cution d’une peine de 30 mois d’emprisonnement prononcĂ©e par le Tribunal correctionnel pour refus d’obtempĂ©rer, conduite en Ă©tat d’ivresse manifeste, violences aggravĂ©es et menace de mort sur dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique.

Le procureur de la RĂ©publique a confiĂ© l’enquĂŞte Ă  la section de recherche de la gendarmerie. Vers 18 heures ce lundi, la famille de l’Ă©vadĂ© nĂ© en 1995, auquel il restait la plus longue peine Ă  purger, l’a raccompagnĂ© au centre pĂ©nitentiaire. Les deux autres sont toujours activement recherchĂ©s par des gendarmes et maĂ®tres-chiens, avec le renfort d’hĂ©licoptères.

France-Guyane