Une surveillante de l’administration pénitentiaire en poste à la prison de Metz-Queuleu (Moselle) a été frappée par un détenu le 30 décembre dernier en milieu de matinée, a-t-on appris de source policière. La jeune femme de 32 ans a reçu plusieurs gifles au visage dans la cellule de son agresseur.

L’agression est survenue alors que le détenu hurlait sans raison apparente. L’homme de 29 ans n’aurait pas apprécié l’arrivée de la surveillante qui a tenté d’instaurer un dialogue avec lui. Il a tourné court puisqu’il a giflé à deux reprises sa victime. Celle-ci a écopé de six jours d’ITT (Interruption Totale de Travail). « Les coups étaient particulièrement violents », indique la même source.

Le détenu a été extrait de la prison et placé en garde à vue par la police de Metz jeudi 4 janvier 2018. Il a été présenté au parquet de Metz ce vendredi et devait être jugé en comparution immédiate dans la journée. Mais il a pu faire renvoyer son affaire au 22 janvier prochain afin de préparer sa défense.

Il sera jugé pour « violences sur un agent dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une ITT de moins de huit jours ». L’homme est retourné en prison.

Actu.fr

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.