Le gouvernement étudie la possibilité de rapprochement géographique (normalement prévu par la loi) pour les détenus corses incarcérés sur le continent.

Les familles espèrent depuis plusieurs années se rapprochement afin de revoir leur proche.

Ils sont pour le moment une quinzaine à être incarcérés à Arles, Meaux ou Villepinte.

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’IntĂ©rieur Ă©voque la possibilitĂ© de cette opĂ©ration mardi sur Cnews.

La chancellerie étudie actuellement les dossiers au cas par cas, en fonction de leur durée de peine ou de leur comportement.

Les détenus pourraient alors être regroupés à Borgo, sauf pour les détenus classés DPS ( détenu particulièrement signalé) qui ne fait pas partie des détenus rapprochables.

France info.

Abonnez-vous Ă  ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner Ă  ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.