Le gouvernement étudie la possibilité de rapprochement géographique (normalement prévu par la loi) pour les détenus corses incarcérés sur le continent.

Les familles espÚrent depuis plusieurs années se rapprochement afin de revoir leur proche.

Ils sont pour le moment une quinzaine Ă  ĂȘtre incarcĂ©rĂ©s Ă  Arles, Meaux ou Villepinte.

Jacqueline Gourault, ministre auprĂšs du ministre de l’IntĂ©rieur Ă©voque la possibilitĂ© de cette opĂ©ration mardi sur Cnews.

La chancellerie étudie actuellement les dossiers au cas par cas, en fonction de leur durée de peine ou de leur comportement.

Les dĂ©tenus pourraient alors ĂȘtre regroupĂ©s Ă  Borgo, sauf pour les dĂ©tenus classĂ©s DPS ( dĂ©tenu particuliĂšrement signalĂ©) qui ne fait pas partie des dĂ©tenus rapprochables.

France info.

Publicités