Les extractions de dĂ©tenus de la maison d’arrĂŞt de Lons-le-Saunier au palais de justice sont maintenant attribuĂ©es Ă  la pĂ©nitentiaire.

Les surveillants de l’Ă©tablissement n’Ă©tant pas encore assez nombreux, il faudra attendre.

Selon Le progrès , le syndicat ufap-unsa affirme qu’il faudrait Ă  l’Ă©tablissement, pour pouvoir assurer leur mission, trois surveillants supplĂ©mentaires.

Publicités