URGENT Mont-de-Marsan : sept surveillants blessés par un détenu radicalisé

Alors qu’un blocage national des prisons françaises fait rage sur l’ensemble du territoire, une nouvelle agression de surveillants par un détenu radicalisé a eu lieu aujourd’hui au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan.

Ce sont pas moins de sept agents pénitentiaires qui vont être blessés par ce détenu.

Le bilan est très lourd, les fonctionnaires souffrent de multiples contusions, d’entorses, l’un à le nez cassé avec déviation nasale, un autre a un doigt cassé et la chef de bâtiment est gravement touchée au plexus.

6 Commentaires

  1. Faudrait peut-être arrêter de délogé les collègues qui font des blocages alors….

  2. La police !La gendarmerie!!Arrêtez de gazer les collègues !!On est dans la même nasse!!!
    Comprenez qu’après vous il y a une semaine environ la pénitentiaire lance son cri d’alarme à son tour!Ce qui peut que renforcer le vôtre!

  3. Le personnel pénitentiaire fait aussi parti des Forces de l’Ordre, souhaitons que l’État ou les autorités ne parviennent pas a mettre la zizanie entre nous. La solidarité doit être de mise entre toutes les F.O. Pénitentiaire, Police et Gendarmerie même combat.

  4. Je pense à tous mes collègues fonctionnaires qui font partie des forces de l’ordre (police, gendarmerie, armées ou surveillants pénitentiaires)ou des forces de secours (Samu, pompiers..);
    Il va falloir qu’ils réagissent vite les politiques, et en faveur de nos collègues, sinon, ce sera le chaos, et la guerre assurés. Ouvrez vos yeux, les gouvernants car les gouvernés saturent!!!!!!!

  5. oui , sI Les politiques font encore semblant d’écouter et n’adopte pas une nouvelle mesure adaptée tout en se contentant de la position de l’autruche qui se cache …… , il y aura la guerre , et peut être même un contrôle par interim d’un régime militaire ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.