🚨URGENT : Prise d’otage à la prison de Grasse !

Ce mercredi 17 janvier, vers 17h30 un détenu a pris en otage une surveillante de la prison de Grasse.

Alors qu’il refusait de rĂ©intĂ©grer sa cellule, la surveillante est venue le chercher afin de l’accompagner. C’est Ă  ce moment-lĂ  qu’il a sorti un couteau extrĂŞmement tranchant, il a saisi la surveillante afin de l’entraĂ®ner dans la cellule.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Liancourt : Le dĂ©tenu rĂ©cidive après avoir tentĂ© d’égorger un surveillant

Le forcenĂ© souhaite alors avoir des informations au sujet d’une fouille de cellule qu’il aurait « subi ».

20 minutes s’Ă©coulent….La surveillante parviendra, en discutant avec le dĂ©tenu Ă  sortir de la cellule indemne physiquement.

Elle sera néanmoins extrêmement choquée.

source syndicale

4 Commentaires

  1. Je ne sais pas où l ont. Vas mais c est sur que c est droit dans le mur. Il faut faire comme aux États-Unis. Là bas ils rigolent pas. Mais laissons. Les faire. Bientôt. Le sang va coulé. Dans les prisons. Ils auront encore raison. Non. Contre le mur et une belle balle. Entre les deux yeux. Pas de pitié.

  2. Les prisons sont des bombes Ă  retardement… Et si vous allez sur le site web de Bercy pour lire le contenu de la loi de finances 2018… vous allez ĂŞtre déçus : le financement pour la « crĂ©ation de places supplĂ©mentaires » n’est pas assurĂ©. Alors, tenez bon et ne lâchez rien. Les citoyens de ce pays sont conscients de la situation. Notre site, tout rĂ©cent, d’information citoyenne et indĂ©pendante peut relayer vos messages. Dans notre rubrique « Tribune Libre » nous vous donnons la possibilitĂ© de vous y exprimer.
    Si vous souhaitez nous faire parvenir un texte, vous avez notre adresse e-mail indiquée ci-après.
    Nous sommes bĂ©nĂ©voles et… indĂ©pendants.
    Bon courage.
    Elisa R.

  3. Les prisons sont des bombes Ă  retardement… Et si vous allez sur le site web de Bercy pour lire le contenu de la loi de finances 2018… vous allez ĂŞtre déçus : le financement pour la « crĂ©ation de places supplĂ©mentaires » n’est pas assurĂ©. Alors, tenez bon et ne lâchez rien. Les citoyens de ce pays sont conscients de la situation. Notre site, tout rĂ©cent, d’information citoyenne et indĂ©pendante peut relayer vos messages. Dans notre rubrique « Tribune Libre » nous vous donnons la possibilitĂ© de vous y exprimer.
    Si vous souhaitez nous faire parvenir un texte, vous avez notre adresse e-mail indiquée ci-après.
    Nous sommes bĂ©nĂ©voles et… indĂ©pendants.
    Bon courage.
    Elisa R.

  4. Je vais pas me faire des amies , mais je pense que des surveillantes dans les Ă©tablissements hommes c’est une bĂŞtise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.