Alors que les agressions n’en finissent plus dans le monde pĂ©nitentiaire, les surveillants commencent Ă  dĂ©poser les clefs cet après-midi dans les Ă©tablissements.

Déjà plus de 17 prisons touchées.

Cela veut dire que les surveillants ne prennent pas leur travail.

C’est un nouveau bras de fer qui commence.

Les agents réclament des moyens matériels, mais aussi une revalorisation de leurs salaires.

C’est un mouvement historique pour la PĂ©nitentiaire.