Un dĂ©tenu a appelĂ© le journal La DĂ©pĂȘche Ă  l’aide d’un tĂ©lĂ©phone portable en direct de sa cellule. Il souhaite dĂ©noncer ses conditions de dĂ©tention depuis que les surveillants manifestent leur mĂ©contentement suite Ă  de nombreuses agressions.

Parloir, promenade  et permission de sortie supprimĂ©s, les poubelles s’accumulent dans leur celulle.

Cayenne c’est fini rĂ©torque le dĂ©tenu, les surveillants refusent tout ce que le gouvernement leur propose, on a l’impression qu’ils veulent nous pousser Ă  bout pour qu’on pĂšte les plombs.

la suite sur La dĂ©pĂȘche

Publicités