MalgrĂ© la signature et l’accord passĂ© entre le syndicat majoritaire Ufap-Unsa et la chancellerie sur un protocole de sortie de crise, certains Ă©tablissements pĂ©nitentiaires sont encore touchĂ©s par la mobilisation.

Les autres syndicats représentatifs, Force Ouvrière et la CGT appelant toujours leurs militants a refusé ce protocole.

Ces derniers affirment que ce week-end sera plus calme que les prĂ©cĂ©dents car des assemblĂ©es gĂ©nĂ©rales doivent se tenir pour dĂ©finir les nouvelles modalitĂ©s d’actions Ă  mettre en place dès lundi.

Cela pourrait se traduire par de nouveaux blocages d’Ă©tablissements, de directions interrĂ©gionales, de tribunaux ou de rond-points.

Plus d’infos sur La dĂ©pĂŞche