Alors que les surveillants pĂ©nitentiaires sortent difficilement d’une crise historique, soutenus par une majoritĂ© de Français.

Emmanuel Macron accuse en privĂ©, le FN d’avoir infiltrĂ© les syndicats pĂ©nitentiaires tout en critiquant leur faiblesse. Le FN aurait donc radicalisĂ© le mouvement social.

Selon Emmanuel macron toujours, le syndicat FO-pĂ©nitentiaire est noyautĂ© par le FN, ce qui explique sa position jusqu’au-boutiste.

Jean-Claude Mailly, aurait été contacté par la ministre de la justice Nicolle Beloubet, et lui aurait déclaré ne pas bien connaitre la partie pénitentiaire Force ouvrière.

Source : Valeurs actuelles