Condamné pour violence et vol, ce détenu de 21 ans a été jugé en comparution immédiate ce vendredi. Il devait répondre de rébellion, outrage et menaces.

« J’avais mis un drapeau à la porte de ma cellule pour demander à voir le médecin, pour une rage de dents. La semaine précédente, on m’y a conduit en une demi-heure. Cette fois, ils m’ont répondu qu’ils avaient autre chose à faire. »

Une altercation va alors avoir lieu entre lui et les surveillants. Suivi de son placement au quartier disciplinaire.

Le dĂ©tenu nie les faits et affirme avoir Ă©tĂ© frappĂ© par les surveillants, mais s’appuyant sur l’examen mĂ©dical et la vidĂ©osurveillance, le procureur de la rĂ©publique met en doute la version du jeune homme.

Le tribunal le condamne à trois mois ferme avec maintien en détention.

Ouest-France

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00