Seul membre vivant du commando de jihadistes qui a frappé Paris le 13 novembre 2015, il est jugé en Belgique pour sa participation à une fusillade avec des policiers à Forest, quelques jours avant la fin de sa cavale.

Lundi 5 fĂ©vrier, Ă  l’ouverture de l’audience, le seul membre encore vivant du groupe djihadiste qui a perpĂ©trĂ© les attentats du 13 novembre a dĂ©clarĂ© qu’il gardera le silence.

Vers 3h30 du matin un convoi de véhicules du GIGN a quitté la prison de Fleury-Mérogis (Essonne). Salah Abdeslam est détenu depuis avril 2016. Pendant son procès il sera incarcéré à la prison de Vendin-Le-Vieil (Pas-de-Calais).

Le procès d’une fusillade avec la police.

Le 15 mars 2016, lors d’une perquisition de routine Ă  Forest, des enquĂŞteurs français et belges avaient Ă©tĂ© surpris par des tirs. Trois policiers avaient Ă©tĂ© blessĂ©s. Un jihadiste, Mohamed BelkaĂŻd, avait Ă©tĂ© tuĂ© en couvrant la fuite de Salah Abdeslam et de son complice Sofiane Ayari, qui sera jugĂ© avec lui Ă  Bruxelles, pour « tentative d’assassinat sur plusieurs policiers ». « On ne parlera pas des attentats de Paris ni de Bruxelles », a prĂ©venu le prĂ©sident du tribunal, lundi.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Source France tv