La cour d’assises de la Haute-Loire a condamné en appel à vingt ans de réclusion la mère de la petite Fiona et son ex-compagnon, les considérant aussi coupables l’un que l’autre des coups fatals portés à la fillette et unis dans le mensonge et le silence. 

Vers un troisième procès

Le jury – exclusivement féminin – est resté en deça des trente ans de réclusion criminelle, assortis d’une période de sûreté des deux tiers, requis samedi par l’avocat général à l’encontre de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf.

L’un des avocats de Cécile Bourgeon, Me Renaud Portejoie, a annoncé qu’il allait former « un pourvoi en cassation dès lundi ». « Il y aura donc un troisième procès », a-t-il assuré.

Vous aimez cet article ?

Participez à l’évolution d’ACTU Pénitentiaire avec un don de 1,00 € !

€1,00

Plus d’infos ici !

Vous aimez cet article ? Participez Ă  l'Ă©volution d'ACTUPenit.com avec un DON !

Publicités