🇫🇷 Condé-sur-Sarthe: Les surveillants exaspérés par le renvoi du procès

Après la tentative d’assassinat survenu le 7 fĂ©vrier au centre pĂ©nitentiaire de CondĂ©-sur-Sarthe, le procès en comparution immĂ©diate devait se tenir ce lundi, mais comme le permet la loi, le dĂ©tenu a demandĂ© un dĂ©lai pour prĂ©parer sa dĂ©fense.

Le surveillant souffre d’une fracture de la mâchoire, hĂ©matomes multiples et contusions au niveau de la trachĂ©e et de la gorge, avec 45 jours d’incapacitĂ© totale de travail (ITT).

Une vingtaine de surveillants ainsi que le directeur avaient fait le dĂ©placement, mais le dĂ©tenu de 36 ans demande Ă  la prĂ©sidente un dĂ©lai notamment car il explique que son avocate devait venir de Marseille.  » Un dĂ©lai court, lui demande la prĂ©sidente, sous quinzaine? »  » Non un dĂ©lai long » rĂ©pond le dĂ©tenu comme l’y autorise l’article 397-1 alinĂ©a 2.

Ă€ Lire :  🇫🇷 BĂ©ziers: Règlement de compte Ă  la bombe lacrymogène dans la cour de la prison

Le procès est reportĂ© au mardi 17 avril 2018 et exaspère l’ensemble du personnel pĂ©nitentiaire.

Tendance Ouest

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.