Ce week-end une surveillante a rĂ©ussi Ă  s’extirper des mains d’un dĂ©tenu qui l’avait suivi dans les toilettes du personnel.

L’homme lui a posĂ© les mains sur la bouche pour l’empĂȘcher de crier. Puis l’a plaquĂ© au sol, heureusement elle va rĂ©ussir Ă  s’enfuir et donner l’alerte. L’homme sera placĂ© au quartier disciplinaire.

10 jours plus tĂŽt, un surveillant s’Ă©tait pris un coup de poing en plein visage Ă  l’ouverture d’une cellule au quartier arrivant.

Les syndicats demandent les transferts des dĂ©tenus Ă  l’issue de leur sanction disciplinaire.