🇫🇷 Nantes: Il juge l’attente trop longue, un détenu incendie sa cellule

Un dĂ©tenu a mis le feu Ă  sa cellule, Ă  la maison d’arrĂŞt de Nantes. Ce jeune homme de 23 ans est en dĂ©tention provisoire depuis quinze jours, poursuivi dans une affaire d’agressions sexuelles sur trois personnes âgĂ©es dĂ©but fĂ©vrier dans une maison de retraite nantaise.

L’individu s’était introduit par l’arrière du bâtiment et Ă©tait entrĂ© dans les chambres des pensionnaires afin de commettre ces agressions.

Ă€ Lire :  🚨 Le gel des salaires maintenu pour les surveillants pĂ©nitentiaires en 2019

PlacĂ© Ă  l’unitĂ© psychologique de l’Ă©tablissement Ă  sa demande lors de son arrivĂ©e, l’homme avait ensuite demandĂ© Ă  rĂ©intĂ©grer la dĂ©tention classique. Jugeant que les surveillants mettaient trop de temps pour son changement de cellule, le dĂ©tenu a dĂ©libĂ©rĂ©ment mis le feu Ă  sa cellule.

L’incendiaire n’a pas Ă©tĂ© blessĂ© mais sa cellule complètement dĂ©truite.

Ouest-France

Soyez le premier Ă  commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.