😭 “ Pas la prison, c’est trop dur… ” !!!

Jonathan, 29 ans, quatre mentions au casier judiciaire, a cumulé les actes insensés, ce 19 février. Il est 1 h 40 quand il décide de monter sur son scooter après avoir bu au moins un whisky et un litre de rosé. Ivre, il fait des embardées et grille un feu rouge de l’avenue de Paris.

Un équipage de police l’interpelle : « J’en ai rien à foutre, bande de baltringues. Mon père est au GIGN. »

Poursuivi pour récidive de conduite en état d’ivresse, refus de se soumettre aux vérifications pour établir son état alcoolique, outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique, rébellion et pour le feu rouge grillé, Jonathan n’a qu’une défense :

Ses larmes. « Quelle idée a bien pu vous passer par la tête ? » demande la présidente du tribunal correctionnel. « Je n’en sais rien… répond-il. D’habitude, je ne suis pas violent, je coopère avec les policiers. » Jonathan vient de passer la première nuit de sa vie en prison. Et l’expérience a visiblement porté.

L’œil humide, le prévenu supplie : « Je ne veux pas retourner en prison, c’est trop dur. J’ai compris… »  La suite ICI…

À Lire :  🇫🇷 Le frère de Rédoine Faïd relaché, assure "ne rien à voir avec l'évasion"

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.